Le dernier rescapé d’Hambourg

 
La ville de Hambourg a succombé au terrible mal qui la rongeait depuis des semaines : tous les bâtiments historiques, tous les immeubles, la moindre construction, tout a été réduit à l’état de sable rose-orange sans que les autorités aient pu y faire quoi que ce soit. L’agglomération, autrefois l’une des plus prospères d’Allemagne, ressemble désormais à un désert percé d’un fleuve.

Seule exception au terrible drame, un immeuble solitaire du quartier historique tient toujours debout, à peine entamé par le phénomène qui a réduit le reste de la cité à néant. De l’aveu même des autorités, rien ne distingue le Jungfernstieg 22 du reste de la vieille ville. Néanmoins, les experts et les scientifiques concentrent désormais leurs investigations sur ce survivant, phare perdu au milieu du désert.